Téléphonie Mobile: Les améliorations observées de la qualité des services télécoms

admin3686

(Restraweb)– Dans le cadre de l’appel lancé à l’endroit des opérateurs téléphoniques exerçant sur le territoire congolais en ce qui concerne la qualité des services offerts,ainsi que le respect des cahiers de charges, par le ministre des Postes,Télécommunications et de l’Economie Numérique Léon Juste IBOMBO le 11 septembre 2017; une séance de travail d’évaluation sur l’état des mesures prisent à l’encontre des opérateurs entre le ministère des Postes,Télécommunications et de l’Economie Numérique  et l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE), avait été ténue le 17 novembre 2017.

C’est à l’origine de plusieurs plaintes reçues par l’ARPCE à travers sa ligne 50-50, d’où est venue la situation de convoquer une réunion regroupant les opérateurs, les consommateurs, et le régulateur. Motif de cette interpellation, la dégradation des réseaux et services proposés aux clients par les opérateurs de téléphonie mobile ; ce qui était loin de passer inaperçu aux yeux de Leon Juste IBOMBO, ministre de tutelle qui s’était prononcé en accordant aux opérateurs un delai de deux mois pour améliorer leurs services qui n’étaient toujours pas à l’attente des consommateurs.

Après ces appels d’amélioration à l’endroit et lieu des opérateurs évoluant en République du Congo, par le ministre Leon Juste IBOMBO et l’ARPCE. Il s’est averé que les améliorations ont été constatées dans la qualité du réseau et des services proposées aux abonnés, par les opérateurs MTN et Airtel , au détriment de la société Azur-Congo, qui n’a aucun moment honnoré les volontés du gouvernement par la voix du ministre de tutelle confortant ainsi sa position de lanterne rouge, dernier du groupe. « Nous ne sommes pas dans un schéma qui est parfait, mais il y a des améliorations. Les efforts entrepris par les opérateurs depuis deux ans ont donné les résultats sur la qualité des services », a renchéri Yves Castanou, directeur général de l’ARPCE.

Exprimer en ses termes : « Le gouvernement prend acte de ce qui a été fait pour améliorer la qualité des services », après avoir été fait état par l’organe gouvernemental en la matière, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique à saluer les progrès accomplis dans l’amélioration de la qualité des réseaux et services. Au delà de son satisfécit, le ministre à rappeler que la qualité des services était une exigence non négociable, conduisant ainsi à la satisfaction des utilisateurs et tient à voir l’ARPCE poursuivre le travail du respect des engagements des opérateurs. Demandant au régulateur le bon entretien de la communication sur la ligne 50-50 mis en place pour les consommateurs. Par ailleurs, selon Léon Juste IBOMBO, la mauvaise posture de Azur, sera bientôt resolue avec l’appui de l’Etat. De même l’opérateur public, Congo Télécom devra retrouver ses couleurs par un programme cohérent a indiqué le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique privilégiant « un meilleur feedback » entre les acteurs du secteur pour plus d’efficacité.

 

                                                                    

Ecrit par Lionel NDJIMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Kriss Brochec : « L’inclusion numérique des femmes va démultiplier leur apport à un développement socio-économique durable »

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap