Congo-Brazza : Lancement officiel de la nouvelle campagne nationale d’identification des abonnés de la téléphonie mobile

admin3686

(restraweb) – C’est ce jeudi 30 Novembre 2017 que l’agence des Régulations des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE)  en collaboration avec les opérateurs de la téléphonie mobile à procéder au Lancement officiel de la nouvelle campagne nationale d’identification des abonnés de la téléphonie mobile. C’était lors d’une des réunions d’information et de sensibilisation des vendeurs et revendeurs des cartes SIM qui s’est tenue dans la salle de l’Auditorium du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Rappelons  qu’en  2011,  l’Agence  de  Régulation  des  Postes  et  des Communications  Electroniques avait  organisé  la  première  campagne d’identification  des  abonnés  de  la  téléphonie  mobile  au  Congo,  qui  a  été une véritable réussite à en croire les statistiques montrant 90% des abonnés identifiés. Malgré cette campagne, il a été constaté sur le marché la vente des cartes Sim pré-activées avec des pièces inconnues auprès des futurs abonnés.

Tenant compte de cette faille, le directeur général de l’ARPCE  Ives Castanou a rappelé que  « l’identification est une recommandation qu’impose l’Union Internationale des télécommunications à tous ses Etats membres. Elle est une obligation à tout acquéreur de carte Sim ». Sachant que ce dernier avait projeté  la suspension de vente des cartes Sim ambulant d’ici janvier 2018,  le patron de l’ARPCE à tenu aussi à préciser que « la volonté de l’ARPCE n’est pas de nuire aux vendeurs et revendeurs de carte Sim mais plutôt de faire respecter les procédures d’identification des abonnés qui sont souvent exposés à toutes sortes de danger ».

Présent lors de la réunion, le directeurs des affaires juridiques et internationales de l’ARPCE, Jean Cestin  Endoke a lui martelé sur la disposition des pièces légales exigées pour procéder à l’identification dont il s’agit du passeport, carte nationale d’identité, la carte d’étudiant ou carte scolaire  sans oublier la carte résident. Les vendeurs et revendeurs sont obligés de respecter ces clauses car il faut dire qu’ils sont exposés aux sanctions.

Notons que cette réunion a connu  la présence des  représentants de la Préfecture de Brazzaville, la Mairie de Brazzaville, la Gendarmerie et la Police nationale

Ecrit par Restra Poaty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Le Congo et le Gabon interconnectés à la fibre optique dans les prochains jours.

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap