Congo-brazza : Le salon entreprise emploi, vient éclairer et former des jeunes aux Tics.

admin3686

(Restraweb)– Tenue sous le thème « L’impact des technologies de l’information et de la communication dans la formation qualifiante, source d’emploi », la 10e édition du Salon Entreprise Emploi Congo (SEEC), est une initiative qui vient en lampe, pour éclairer mais également pour former des jeunes. Ainsi, pour expliquer et justifier le choix du thème de cette 10e édition, la présidente de l’AIAD, Guylaine Ghyslaine Rachelle MBANI ONDZIE s’est évertuée en ces termes : « Le numérique est source d’emplois. Comme sous d’autres cieux, le Congo doit aussi marquer son emprunte en la matière ». Au cours de ce salon, l’organigramme était axé sur quatre sous-thèmes essentiels à savoir, la création de l’emploi face à la crise actuelle ; l’impact de l’économie numérique dans le système public et dans l’entreprise ; les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le secteur commercial et les techniques de recherche d’emploi et d’orientation.

Fruit de l’AIAD, qui fait de la question de l’emploi des jeunes sa source d’existence, le SEEC vient débattre et répondre à la question de l’employabilité des jeunes, en constituant un cadre de réflexion qui se réunit chaque année pour proposer des approches de solutions à l’égard de l’emploi. « Notre association, seule ne peut pas y’arriver. Notre vision est d’agir ensemble pour l’emploi. Tous, société civile, pouvoir public et secteur privé, devons conjuguer nos efforts pour trouver des solutions. Le contexte actuel de crise n’est pas une excuse pour nous croiser les bras », a souligné Guylaine Ghyslaine Rachelle MBANI ONDZIE.

Patronné par le préfet du département de Pointe-Noire, Alexandre Honoré PAKA au nom du ministre des Postes, Télécommunications et de L’Economie Numérique, Léon Juste IBOMBO, cette activité a été salué et loué par ce dernier. « Ce travail louable porte déjà ses fruits car plusieurs jeunes ont bénéficié de l’appui de l’appui sur l’orientation professionnelle, des stages et la propriété sociale à travers le SEEC », a renchéri le préfet. Un combat dont les résultats sont déjà visibles ; il a encouragé et remercié la présidente de l’AIAD pour son combat à l’endroit de l’employabilité des jeunes, qu’elle mène depuis dix ans aux côtés de ses partenaires qui l’accompagnent dans ce combat.

Rappelons que c’est depuis 2008 que l’AIAD organise ce salon de Brazzaville, à Pointe-Noire et à Madingo Kayes. La 9e édition s’est en effet tenue à Madingo kayes sous le thème « La jeunesse face aux activités génératrices de revenu ».

Ecrit par Lionel NDJIMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Jet Log Afrique au Congo pour investir au développement du e-commerce.

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap