L’Agence congolaise pour la création d’entreprise sera dotée d’un logiciel de création d’entreprise au profit des usagers.

admin3686

(Restraweb)– C’est à l’issue d’un comité de pilotage tenu dans la journée d’hier du 13 mars 2018, conduit par le ministre des Petites, moyennes entreprises (PME) et de l’artisanat, Yvonne Adélaïde MOUGANY, que l’Agence congolaise pour la création d’entreprise (ACCE) va être dotée d’un logiciel de création d’entreprise au profit des usagers. Un processus qui s’inscrit dans la mise en œuvre du projet d’appui climat des investissements et à la gouvernance sectorielle forêt/bois (Pacigof).

Ce logiciel, une technologie qui disposera non seulement en temps et en lieu unique, tous porteurs de projet qui souhaiteront attribuer à son projet une identité reconnue et souveraine par l’acquisition d’un acte de naissance, vient faciliter le processus de création de société et ce en un temps record dans un environnement où créer une entreprise dans les moindres délais est un véritable casse-tête chinois et était réservé aux plus combattifs.

Validé par le ministre de tutelle lors de ce comité, le projet d’informatisation et de mise en réseau de l’ACCE avec les administrations partenaires a fait longuement l’objet d’une étude. « Tout ce qui se fait s’inscrit dans le cadre du plan d’action à l’amélioration du climat des affaires au Congo. Créer une entreprise correspond à un véritable parcours de combattant, plus de cent jours. Cela décourageait des éventuels investisseurs qui voulaient s’installer au Congo », a expliqué Yvonne Adélaïde MOUGANY, avant de poursuivre, « la création d’un guichet unique facilite les opérations de création d’entreprise, de modification et tout ce qui concerne les autorisations temporaires d’exercice. Il nous manque quelques équipements que nous allons acquérir dans la semaine. Ainsi, tout sera au point ».

Avant la mise en service de cette plateforme, les opérateurs locaux bénéficieront des séances d’imprégnation de ce logiciel. A terme, cet outil permettra également aux usagers, à travers le monde, de mettre à disposition leurs données à caractère personnel directement sur la page web de l’Agence, a affirmé David MBOUROUKOUNDA, expert du cabinet Camax, réalisateur de l’étude sur l’informatisation de l’ACCE.

 

 

Ecrit par Lionel NDJIMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

L’inauguration du réseau à fibre optique entre le Congo et le Gabon interviendra finalement le 23 mars 2018.

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap