CyberSecurité: Rodrigue OKALA jeune congolais, vous donne quelques bonnes pratiques pour assurer un minimum de sécurité sur internet

(Restraweb) – L’utilisation des technologies de l’information et de la communication est devenue monnaie courante dans notre vie quotidienne ; Que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel, nous faisons généralement usage à notre smartphone, tablette ou ordinateur pour se connecter sur internet afin de communiquer avec nos partenaires d’affaire, nos proches, ou encore pour trouver des informations pour la bonne marche de nos activités.

Les données personnelles des internautes sont de nos jours considérées comme une matière première, source de richesse pour certaines entreprises et groupes scrupuleux,  et par conséquent, ceux-ci développent nuits et jours des techniques qui leurs permettent de soustraire aux internautes non avertis pour la plus par, des informations sans leur consentement.

A ce titre, la cyber sécurité n’est plus une option pour les internautes qui sont de plus en plus victimes de leur ignorance et de leur cyber imprudence. Chaque personne est responsable de la sécurité de son ordinateur, son smartphone, ses données,  ses fichiers.  Pour vous aider à mieux vous responsabiliser, il est important de vous énumérer ici quelques bonnes pratiques pour assurer un minimum de sécurité.

  1. Tout accès à un système informatique doit être protégé.

Il est fortement conseillé de paramétrer votre smartphone, ordinateur, tablette d’une manière à ce que l’accès aux données soit précédé par une authentification, car cela limite le risque qu’une tierce personne  ait accès à  vos données ou à vos comptes en  cas de perte ou de vol de votre terminal.

Dans le cas d’un ordinateur, il serait plus judicieux d’imposer une double protection, à savoir un mot de passe pour le boot et  un autre mot de passe pour l’ouverture de la session ; déplus chiffrez votre disque dur d’une manière à ce que le disque dur de votre ordinateur soit accessible en lecture et en écriture qu’a l’intérieur de votre ordinateur.

                                           

  1. Verrouillage systématique de la session lorsque l’on quitte son poste.

Au bureau quand vous quittez votre poste même pour une seconde, verrouillez systématiquement votre poste de travail, car vous ne savez pas qui de vos collègues vous espionne, il en est de même pour votre téléphone, tablette et ordinateur de maison.

                                     

  1. La non-divulgation de mots de passe à un tiers.

Il est fortement conseillé de ne pas divulguer son mot de passe à qui que ce soit ; Car bien que nous ayons des affinités avec certaines personnes, cela ne nous garantit pas que cette personne n’utilisera pas mes données personnelles  à des fins douteuses à la première mésentente. Nos amis d’aujourd’hui peuvent être nos ennemies de demain. De même, ne laissez pas votre navigateur enregistrer votre mot de passe car il s’avère que certains éditeurs de ces solutions récupèrent d’une manière frauduleuse vos paramètres de connections.

  1. La non-réutilisation de mots de passe

Certaines personnes utilisent le même mot de passe pour plusieurs comptes  ce qui est totalement proscrite et très dangereux. L’utilisation d’un même mot de passe pour des comptes sur différents sites augmente le risque de voir des personnes non autorisées  accéder à vos comptes.

                             

  1. Doter les postes utilisateurs d’un pare-feu local et d’un anti-virus.

Il est fortement conseillé de doter son ordinateur, smartphone, tablette d’un antivirus à jour et d’activer le pare-feu local sur son ordinateur. Cela revient aussi à dire qu’il est important de maintenir à jour les logiciels et applications installer sur votre terminal, car une mise à jour apporte des correctifs sur les failles de sécurités découverts  sur une application ou logiciel.

                          

  1. Soyez prudent avec les e-mails et web.

La plupart  des infections numériques proviennent des fichiers que nous téléchargions sur internet sans aucun contrôle préalable. Ces fichiers sont de fois  transmis par mail par des personnes de foi  douteuse, ainsi il est formellement conseillé de ne pas cliquer sur des fichiers et liens qu’on nous transmet par mail sans toutefois s’assurer qu’ils ne sont pas infectés.

  1. Utiliser les services gratuits sur internet avec réserve.

Un service gratuit sur internet sous-entend que la marchandise c’est l’internaute, car ces services vous amènent d’une manière inconsciente à fournir vos informations les plus pertinentes à celui qui offre ce service. C’est le cas par exemple de certains services d’hébergement ou de transfert des fichiers gratuitement sur internet.

                      

  1. Passer en mode de navigation privée

La plupart des navigateurs web nous donne la possibilité de naviguer sur internet sans laisser de traces, c’est-à-dire sans donner la possibilité aux sites consultés de soutirer nos informations de connexion  (Adresse IP de connexion,  notre position, l’adresse mac de notre terminal, notre OS,  le nom de la machine avec laquelle nous sommes connecté, etc.), mais nous sommes très peu à utiliser cette possibilité. De plus il peut arriver que vous utilisiez un terminal qui n’est pas le vôtre, si vous ne vous connectez pas en mode privé,  une fois parti, le propriétaire du terminal peut accéder  aux données auxquelles vous avez eu accès.  Pour accéder au mode de navigation privée, il suffit d’aller dans les paramètres de votre navigateur et de sélectionner l’option de navigation privée. Il est important dès à présent d’être plus vigilent et prendre votre propre défense en matière de cyber sécurité.

 
Ecrit par Rodrigue OKALA (Consultant en sécurité informatique et cyber sécurité)

One thought on “CyberSecurité: Rodrigue OKALA jeune congolais, vous donne quelques bonnes pratiques pour assurer un minimum de sécurité sur internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Léon Juste IBOMBO invite les acteurs de B2B Africa Belgium Week 2018 à explorer les opportunités d’investissement au Congo-Brazzaville.

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap