Diaspo Investigation et Nexcom-Consulting, sous la direction de Christian Nex SATOU, ont organisé un colloque dont le but était de mener une réflexion sur l'apport des réseaux sociaux dans un pays en voie de développement.

admin3686

(Restraweb) – Samedi 07 Juillet 2018 dans la salle de conférence de la préfecture de Brazzaville a eu lieu le colloque sur les réseaux sociaux. Organisé par Diaspo Investigation et Nexcom Consulting, sous la direction de Christian Nex SATOU, ce colloque avait pour objectif de mener une réflexion  sur l’apport des réseaux sociaux dans un pays en voie de développement.

Dans le souci de sensibiliser les différentes catégories d’utilisateurs aux différents usages possibles des réseaux sociaux, Christian Nex SATOU  a donné le « LA motivation » dès la cérémonie d’ouverture. Pour lui, la diversification de l’économie  peut également passer par le numérique en général, les réseaux sociaux en particulier  : « Nous sommes dans un contexte économique très difficile ;  on parle actuellement de la diversification de l’économie. Nous avons la ferme conviction que les réseaux sociaux seront une réponse à  cette problématique … »

Levier de création de valeurs déjà dans certains pays d’Afrique, le colloque a connu la participation d’ intervenants qui sont des experts dans le domaine pour donner valeur et idées créatives sur les différentes plateformes comme Facebook, twitter, Instagram, YouTube …. Pour le premier intervenant en la personne de LUC MISSIDIMBAZI conseiller télécom et numérique du premier ministre, il est question de créer du vrai contenu, selon le besoin des consommateurs et non faire du « copier-coller ». Les opportunités dans l’écosystème du numérique au Congo sont nombreuses,  il ne reste plus qu’aux acteurs de se dépasser pour trouver le meilleur.

Si le premier intervenant a martelé sur l’écosystème du  numérique, Idriss BOSSOTO deuxième intervenant, a jeté un regard sur le contenu fourni par la presse en ligne. Auteur de plusieurs questions, ce dernier a exposé sur «  le web journalisme : une nouvelle forme de journalisme, déontologie contre désinformation ». L’expert en TIC a tiré la  sonnette d’alarme sur la qualité du contenu que publie la presse en ligne, car  dans la plupart des cas, cela manque de déontologie.

D’autres intervenants ont pris part à la réflexion, c’est le cas de Steve NDENDE qui est intervenu pour présenter son application Congo Zoom, Biberic LOKWA pour donner quelques techniques de communication dont le  Community Management, Loïc MAKOSSO pour le Crowdfunding  (le financement participatif), Adiela BOUSSOUGOU (du Gabon) sur la mutation des réseaux sociaux de l’aspect social à l’utilisation à des fins économiques  et enfin Vital Vitium avec ses superbes innovations comme la lampe à charbon et la pile manioc.

La rédaction RESTRAWEB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

11 établissements de l’université Marien NGOUABI seront bientôt connectés et interconnectés à la fibre optique

Partager sur : Facebook Twitter LinkedIn Email Copier lien More
Share via
Copy link
Powered by Social Snap