Congo-Brazzaville : L’un des pays africains sélectionnés pour le lancement d’une phase de pilotage du réseau 5G

Lionel Ndjimbi

(Congo – Digital) – L’information est parvenue à travers une lettre de correspondance adressée à Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique par Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), dans laquelle le Congo-Brazzaville a été sélectionné pour le lancement d’une phase de pilotage du réseau 5G, organisé par la CEA en collaboration avec ses partenaires.

Cette phase d’expérimentation fait suite à l’engagement que fait preuve le Congo-Brazzaville  pour le développement inclusif et durable des Télécommunications et TIC dans tout le territoire.

En effet, le lancement de cette phase de pilotage du réseau 5G comprendra une série de tests techniques et l’analyse des opportunités y relatives dans un certain nombre de pays africains. Le projet relève de la politique de la CEA à l’appui des efforts des Etats membres pour tirer profit de la révolution numérique aux fins de la transformation économique des pays  africains.

Ces tests seront exécutés en étroite collaboration avec le gouvernement, les opérateurs de télécommunications locaux, l’Autorité de Régulation des télécommunications à savoir l’ARPCE ainsi que les acteurs du secteur privé afin de saisir les nouvelles opportunités émergentes offertes par la 5G. Ces tests permettront aussi au gouvernement et à l’ARPCE de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la disponibilité et une attribution efficace des bandes de fréquences 5G prenant en compte les projets de déploiement techniques et commerciaux.

Pour la petite histoire, la 5G est la 5ème génération de technologie réseau mobile conçue pour répondre à la très grande croissance des données et à la connectivité de la société moderne. Elle offre des débits jusqu’à 10x plus rapides que la 4G, donc plus de monde connecté de façon optimale ; des milliards d’objets connectés : le pilotage des voitures autonomes ; objets de santé connectées ; lunettes de réalité virtuelle. La 5G absorbera la croissance exponentielle du trafic mobile, et rendra possible un grand nombre de cas d’usages par l’amélioration des débits en mobilité et la meilleure qualité de la connexion. Elle permettra également de faire face aux besoins de l’internet des objets qui connectera des milliards d’appareil entre eux et sera le support des innovations de demain.

Le succès de l’expérimentation de cette phase de pilotage de la 5G pourra servir de modèle à d’autres Etats africains à y être aussi favorable afin d’effectuer ce grand saut technologique qui aura pour but d’offrir aux consommateurs une expérience télécom très poussée.

 

Lionel NDJIMBI pour Congo Digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Ghana : MTN ouvre sa plateforme mobile money aux développeurs privés pour accélérer l’inclusion financière

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Ghana (en collaboration avec le partenaire technique Ericsson Wallet Platform) a décidé d’ouvrir sa plateforme de programmation (API) mobile money aux développeurs et entrepreneurs privés qui souhaitent y greffer de nouvelles applications génératrices de revenus. Cette décision a pour objectif l’introduction d’une diversité de nouveaux […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap