Crédus Gidard Moukolo : le trading en ligne, ‘‘ l’ensemble des actions d’achats et de vente opérer sur le marché boursier ’’

Restra Poaty
Crédus Gidard Moukolo, gérant de la filiale TRADE BF CONGO.

Avec le développement de l’internet et des technologies de l’information et de la communication (TIC), les opportunités s’ouvrent de plus en plus aux particuliers peu importe leurs appartenances sociales, qu’ils soient passionnés ou pas. Parmi ces opportunités, figurent le trading en ligne qui revêt aujourd’hui une nouvelle forme de trader. C’est à cette occasion que Congo Digital a fait la rencontre pour une interview  avec Crédus Gidard Moukolo,  un jeune Ingénieur reconvertit en trader professionnel pour parler de son entreprise et ses services.

 C.D : Présentez-vous 

Crédus Gidard Moukolo (C.G.M.) : Je suis Crédus Gidard Moukolo,  jeune Ingénieur électricien ressortissant de Xi’an Jiatong university située en chine, province de Shaanxi dans la ville de Xi’an, et je suis actuellement  gérant de la filiale TRADE BF CONGO.

C.D. : Parlez-nous de votre entreprise et de vos services ?

C.G.M. : TRADE BF CONGO est une filiale d’une société de trading ayant son siège à Dubaï, et portant le même nom. Nous sommes spécialisés dans la formation en trading et l’assistance en spéculation boursière. Aujourd’hui, nous sommes installés dans trois pays : aux Emirats Arabes (Dubaï), au Mali et nous voilà en République du Congo.

C.D. : C’est quoi le trading ?

C.G.M. : Tout d’abord, vous devriez savoir que le trading n’est autre que la spéculation boursière. C’est l’ensemble des actions d’achats et de vente opérer sur le marché boursier tout simplement.

C.D. : Comment ça marche ?

C.G.M. : Prenons un exemple simple sur les mangues, on constate une hausse du prix pendant la saison sèche ou elle se fait rare à 100 FCFA /unité et une baisse du prix pendant la saison de pluie ou elle est disponible sur le marché à 25 FCFA/unité. Imaginez pour 1000 mangues achetées au prix de 25 FCFA/unité en saison de pluie et vendues à 100 FCFA/unité pendant la saison sèche, vous vous faites un énorme bénéfice. C’est ainsi que marche le trading, on repère les tendances baissières ou haussières sur le marché boursier afin de prendre des positions sur l’achat ou la vente des devises.

C.D. : Les avantages et inconvénients du Trading ?

C.G.M. : Le trading est le métier de l’avenir où vous n’avez pas besoin d’avoir des personnes haut placées, rien qu’avec votre ordinateur, smartphone, tablette et une connexion internet vous vous faites de l’argent. Vous êtes votre propre patron, il vous suffit juste d’une bonne analyse du marché boursier et vous vous faites de l’argent tout le temps et en tout lieu.

Les inconvénients du trading sont à 100%, de la même manière que vous pourriez gagner beaucoup d’argent c’est de la même manière que vous pouvez en perdre si est seulement si vous n’avez pas suivi une formation dans le domaine et que vous appliquez aucune discipline.

C.D. : Comment se passe vos formations  et le coût?

C.G.M. : Nos formations se passent au niveau du siège social de Trade BF CONGO dans une salle dédiée à cela située au 07, rue Orsy Poto-Poto, Brazzaville, où nos traders professionnels vous assistent et forment. Nous offrons la formation en groupe et la formation privée, celles-ci sont couronnées éventuellement par des certificats.

C.D. : Quelle est votre clientèle cible ?

C.G.M. : Les entrepreneurs, les ingénieurs, les commerçants, les étudiants, les hommes d’affaires ainsi que toutes les personnes désirantes acquérir une liberté financière. Nous vous assistons afin que vous deveniez un trader professionnel.

C.D. : Comment avez-vous fait la connaissance du trading ?

C.G.M. : J’ai fait la découverte de la spéculation boursière, autrement dit le trading en 2017, à travers des amis, qui ont décidé d’en faire un métier. C’est à travers leurs réussites dans le domaine, que je me suis également lancé.

C.D. : Peut-on avoir un emploi et être trader ?

C.G.M. : Oui cela est possible du simple fait que, le trading n’est pas un métier chronophage, ce qui veut dire que ça ne demande pas beaucoup de temps, vous pourriez par exemple ouvrir une position à votre réveil (le matin) et la fermer pendant vos heure creuses pour après encaisser vos gains.

C.D. : Pourquoi avez-vous décidé de vous implanter au CONGO-Brazzaville ?

C.G.M. : Nous nous sommes implantés ici au Congo, parce que je suis d’abord congolais et après ma découverte du métier du trading et discussion avec mes partenaires de TRADE BF, j’ai bien voulu le faire bénéficier à la jeunesse congolaise en particulier et à mon pays en général. Avec la crise financière qui sévit dans ce pays et la précarité de l’emploi, je pense que le trading reste l’une des voies de sortie.

C.D. : Quels conseils donnez-vous aux personnes qui veulent se lancer dans le trading ?

C.G.M. : Je leur oriente vers notre structure afin de bénéficier d’une formation qualifiante. Car on ne devient pas riche du jour au lendemain dans ce domaine, tout passe par une bonne formation et un bon apprentissage. Avec de la rigueur, de la discipline et de la persévérance vous pourriez faire des miracles. J’encourage tout le monde à faire du trading.

C.D. : Comment peut-on contacter votre entreprise ?

C.G.M. : voici les différents liens de nos pages officielles sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Instagram et nos renseignements : Facebook: https://m.facebook.com/Tradebfofficial/

Instagram : https://instagram.com/tradebf_congo?igshid=rwmtxpngcb1j

Adresse: 07.bis rue Orsy Poto-Poto, Brazzaville. Tel: (00242)  05 765 57 61 / 06 691 23 55

Propos recueillis par Lionel NDJIMBI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Congo- Brazzaville : Ouverture des travaux de l’atelier régional des pays francophones et anglophones en matière d’innovation numérique

(Congo – Digital) – C’est le 14 octobre 2019 que s’est ouvert au centre de conférence de kintélé, les travaux de l’atelier régional des pays francophones et anglophones en matière d’innovation numérique . Initier par le ministère des postes, télécommunications et de l’économie numérique en partenariat avec l’Union Internationale des […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap