Congo-Brazza : Mise en œuvre du hub de paiement digital pour automatiser la collecte des recettes de l’Etat

Lionel Ndjimbi

(Congo-Digital)- C’est à l’issu d’une réunion tripartite entre le ministre des postes, télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo et les responsables du Groupement Inter Bancaire de l’Afrique centrale (GIMAC), et ceux de la société FSS-Exact-It, que le ministre lance la mise en œuvre du hub de paiement digital pour automatiser  la collecte des recettes de l’Etat.

Initié par le gouvernement, ce projet Hub de paiement digital a été mis en place pour permettre la concrétisation et la pérennisation de la source de revenu issue de la redevance sur les transactions électroniques. Il consiste, entre autres, à automatiser  la collecte des recettes liées aux  transactions électroniques et d’en contrôler les flux, afin d’empêcher les opérateurs de présenter des chiffres d’affaires factices. Ce projet  assure, en outre, l’interconnexion des institutions financières et de crédits, puis  les microfinances.

Comme inscrit dans la loi de finances 2019, 1% de commission des transactions en monnaie électronique  doit revenir à l’Etat congolais. En effet, selon une projection faite par le ministère des Postes, télécommunications et de l’économie numérique, lors d’une réunion technique sur les modalités de la mise en place de ce projet qui s’était déroulée le 11 mars 2019, environ trente-quatre milliards FCFA en trois ans, soit un peu plus de onze milliards par an, pourraient être encaissés par l’Etat et contribuer au budget de celui-ci.

L’aboutissement de ce projet de hub digital a requis trois acteurs : l’opérateur technique qui apporte et installe sur fonds propres la technologie numérique; le régulateur, notamment l’Agence de régulation des transferts de fonds qui répertorie, autorise et régule les opérations de transfert de fonds et veille à leur régularité; enfin, l’Etat qui perçoit la redevance.

C’est le groupement de sociétés congolo-indiennes, FSS-Exact-It qui s’est occupé de l’édition des logiciels et applications destinés aux banques et services financiers.

Rappelons que les grandes, petites et moyennes entreprises qui effectuent les opérations de transactions financières doivent désormais reverser une commission de 1% à l’Etat, comme cela est inscrit dans la loi de finances 2019.

 

 

Ecrit par Lionel NDJIMBI pour Congo Digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Congo-Brazza : Yekolab for kids, un programme d’apprentissage à la programmation pour les enfants

(Congo-Digital)- Initié par l’incubateur Yekolab en collaboration avec l’école Algora et ses différents partenaires, l’ARPCE et Airtel, Yekolab for kids, un programme d’apprentissage à la programmation, la robotique et autres métiers liés au digital pour les enfants, dans l’initiative de nourrir leurs ambitions dans le numérique. Ce programme a débuté […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap