29 juillet 2021

Congo-Brazza : Le comité du fonds pour l’accès et le service universel fixe ses objectifs pour l’arrimage du pays au Développement de l’Économie Numérique

(Congo-Digital)- Réuni le mardi 24 Décembre, sous l’autorité de son président, Léon Juste IBOMBO, ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, le comité du fonds pour l’accès et le service universel a fixé ses objectifs pour l’arrimage du pays au développement de l’économie numérique. L’accès aux services de communications électroniques faisant partie des exigences de tout citoyen, cette session inaugurale s’est proposé de poser les jalons qui serviront de fil conducteur à l’arrimage du pays au développement de l’économie numérique.

Les modalités de création et fonctionnement de ce fonds pour l’accès et le service universel des communications électroniques ont été fixées en mai dernier par deux décrets présidentiels (décrets no 2019-123 et no 2019-124). Ce fonds devrait contribuer à réduire la fracture numérique, en d’autres termes amener le réseau téléphonique, l’internet, le transfert mobile dans les zones rurales

Lors de la session, les membres ont insisté sur les contributions des fournisseurs des services afin de leur permettre de réaliser les chantiers de la couverture nationale en communications électroniques.

« Un tel projet ne peut se faire sans les contributions financières conséquentes. Et c’est l’un des points essentiels de la réunion des membres du comité», a déclaré Léon juste Ibombo.

 « Les mécanismes de financement de ce fonds sont définis par une loi de 2009 portant réglementation du secteur des communications électroniques (…) Le comité compte essentiellement sur la contribution au fonds des exploitants des réseaux de communications électroniques, soit 1% du taux de leurs chiffres d’affaires à moins d’un an », a poursuivi le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique.

Notons que parmi les zones rurales ciblées par le comité, il y’a les zones enclavées des départements de la Likouala, de la Sangha, des Plateaux, du Niari.

Ecrit par LIONEL NDJIMBI pour Congo Digital

Partagez