Congo – Brazza : lancement officiel de la plate-forme en ligne d’inscription aux examens d’Etat

Restra Poaty

(Congo – Digital) – Lancée par Anatole Collinet Makosso,  le ministre de l’enseignement primaire et secondaire et de l’alphabétisation. La plate-forme d’inscription en ligne aux examens d’Etat vient simplifier le processus d’inscription des candidats aux examens d’Etat.

Dans le but de numériser le système scolaire congolais, le ministre en charge du secteur  a lancé officiellement la plate-forme lors de la cérémonie officielle tenue le 5 février au lycée de la Révolution à Brazzaville. Les candidats au baccalauréat et au brevet d’études du premier cycle et d’autres examens d’Etats seront désormais inscrits sur la nouvelle plateforme.

Pour le ministre Anatole Collinet Makosso, cette plate-forme en ligne va simplifier et renforcer l’implication des services de la scolarité des établissements scolaires publics et privés d’enseignement général lors des inscriptions aux examens d’Etat. Ainsi la tablette numérique dans le traitement des notes via la plateforme va réduire les effectifs des opérateurs de saisie, supprimer les travaux de nuit, réorienter et réduire les dépenses d’acquisition des équipements informatiques.

Toujours parmi ses avantages, elle va on assurer la sécurité et  traçabilité des frais d’inscription, gagner en temps et avoir simplement et facilement l’information nécessaire. D’où cette plateforme à un intérêt significatif auprès des écoles privées et publiques, dans leurs gestion des opérations scolaires.

« C’est une grande joie d’assister au lancement de cette plate-forme en ligne car, à l’ère du numérique, emboiter le pas vers les nouvelles technologies de l’information et de communication est un facteur de développement » a déclaré Julien Mviri, président départementale de la convention  nationale des promoteurs des écoles privées du Congo, au micro de nos confrères de VoxTv.

Par ailleurs, la plate-forme a de quoi réjouir la Direction des examens et concours qui  verront leurs travail réduire en volume et permet aussi de lutter contre les faux diplômes des élevés. « Pour les candidats au baccalauréat, la plate-forme permettra de valider l’originalité et la conformité du BEPC, pour le BEPC, la plate-forme facilitera la validation et la conformité du certificat d’études primaires élémentaires (CEPE) », a fait savoir Arsène Bouckita.

 

Restra Poaty / Congo Digital 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

BAZIKS lance la nouvelle version de son application android

Après l’avoir annoncé en 2019, Baziks procède au lancement en ce début d’année 2020 de la version avancée de son application pour Android. Les utilisateurs peuvent désormais profiter de la richesse du pionnier mais aussi leader du streaming musical en République Démocratique du Congo. Avec un catalogue avoisinant le million […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap