Congo – Brazza : Michel Ngakala, coordonnateur national par interim du projet CAB/CONGO

Restra Poaty

Michel NGAKALA, conseiller Backbone au projet Central African Backbone (CAB) a été nommé coordonnateur national par intérim de ce projet. Il a été installé dans cette fonction par le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, Léon-Juste IBOMBO, le 31 mars 2020, au cours d’une cérémonie sobre due à la pandémie du coronavirus.

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, Léon-Juste IBOMBO a procédé ce 31 mars, à l’installation du coordonnateur national par Intérim du Projet Central African Backbone (CAB). Il s’agit de Monsieur Michel NGAKALA, conseiller Backbone dudit projet. Il remplace à ce poste, Monsieur Yvon Didier MIEHAKANDA dont le contrat est arrivé à expiration.

Le nouveau Coordonnateur national par intérim du projet CAB est détenteur d’un Master en Administration des systèmes informatiques, obtenu à l’école EPITA de France.

Selon le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, Michel NGAKALA, « aura pour, entre autre, mission de tout mettre en œuvre afin que la continuité et les objectifs du projet soient atteints, ce, conformément aux instructions fermes du président de la République Chef de l’État Son Excellence Monsieur Denis Sassou Nguesso ».

Il a en outre signifié que le projet Central African Backbone « n’est pas le projet d’un homme, mais celui des chefs d’État de la CEMAC, visant l’interconnexion de la sous-région en réseaux fibre optique. Vous devez donc comprendre que ce n’est pas un simple projet». A fait savoir Léon- Juste IBOMBO.

Par la même occasion, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique a précisé à l’assistance que le réseau d’interconnexion en fibre optique Congo – Gabon qui était défectueux, à cause de la défaillance de l’ancien délégataire, sera très bientôt opérationnel, les réfections ont été opérées sur tout le réseau de Pointe-Noire à Mossendjo par le nouveau délégataire (Société MAMBS SERVICES).

Signalons que ce réseau d’interconnexion en fibre optique Congo–Gabon a été inauguré le 06 avril 2018.

Concernant le réseau Congo – République Centrafricaine, dont la société adjudicataire est CCSI, le ministre a fait savoir que le cahier de charge doit scrupuleusement être respecté et qu’en cas de défaillance, l’UCP devrait faire recours aux règlements de passation de marché pour trouver un autre constructeur.

Notons que le projet CAB Congo est à sa deuxième phase, celle qui consiste à interconnecter la république du Congo et le Cameroun puis la république du Congo avec la république Centrafricaine (RCA). Les travaux de construction de cette deuxième phase sont financés par la Banque Africaine de Développement (BAD) et exécutés par la société chinoise CCSI.

Enfin, Léon-Juste IBOMBO a terminé son propos en appelant les membres de l’Unité de Coordination du Projet (UCP), à intérioriser  le message du chef de l’État sur le Covid-19 en s’appuyant sur le triptyque : Responsabilité,Solidarité et République.

Source : CAB-CONGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

RDC : Les entrepreneurs tech congolais figurent parmi les 500 leaders en Afrique

(Congo – Digital) – Les entrepreneurs tech majeurs de la République démocratique du Congo figurent sur la liste de 𝟱𝟬𝟬 « 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗻 𝗗𝗢𝗲𝗿𝘀 » publiée par Tropics Magazine, qui célèbre son 10ème anniversaire en 2020. Le classement inclut des leaders d’opinion, d’élites commerciales et sociales, de créateurs de tendances et […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap