Coronavirus : la start-up camerounaise House Innovation crée une application d’auto-diagnostic

Restra Poaty

Si les autorités camerounaises donnent leur accord, l’application mobile « SOS-Covid » de la start-up camerounaise House Innovation pourrait être utilisée dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

« SOS-Covid », explique la start-up, est « une application qui vient résoudre non seulement le problème de non-information de la population et d’auto-diagnostic des personnes, mais aussi la détection rapide et efficace de l’apparition de nouveaux cas pouvant ainsi être pris en charge, le plus rapidement possible, grâce au système de géolocalisation intégré dans l’application».

Grâce à la fonctionnalité « test » de l’application, le patient est soumis à un questionnaire basé sur les symptômes ressentis. Les réponses permettent d’évaluer le statut de ce dernier. Par exemple : « Pensez-vous avoir ou avoir eu de la fièvre ces derniers jours (frissons, sueurs) ? » ; « Ces derniers jours, avez-vous une toux ou une augmentation de votre toux habituelle ? » ; « Ces derniers jours, avez-vous noté une forte diminution ou perte de votre goût ou de votre odorat ? », etc. Après avoir répondu à cette série de questions, un résultat de probabilité d’avoir le coronavirus s’affiche. Quelques conseils sont alors prodigués à l’utilisateur.

Les autres fonctionnalités de l’application mobile englobent, entre autres, les statistiques (tous les cas de Covid-19 recensés à travers le monde, le nombre de victimes par Etat ainsi que le nombre de personnes guéries de l’épidémie) ; un numéro vert (un bouton se trouvant en dessous du résultat de test permet, au clic, de lancer automatiquement un appel aux urgences sanitaires en charge de la gestion de la crise épidémiologique) ; la sensibilisation (cette section offre une panoplie de mesures visant à lutter contre la propagation de l’épidémie ainsi que des vidéos pratiques), etc.

House Innovation ajoute que son application possède une valeur ajoutée, à savoir la possibilité de cartographier les zones d’infection en vue de limiter les déplacements vers, ou en provenance de ces zones.

Source : Agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Noel K. Tshiani, Bonny Maya et Ruddy Mukwamu : « Les start-ups tech congolaises proposent des solutions innovantes pour prévenir la propagation du Coronavirus »

Alors que le monde est confronté à une crise sanitaire sans précédent due à la pandémie du Coronavirus, diverses initiatives des secteurs public et privé à travers le monde sont envisagées afin d’agir de manière appropriée pour éviter que les populations ne tombent malades. Dans cet entretien exclusif, Desk Eco […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap