Congo Business Network et 10 000 Codeurs s’associent pour booster l’émergence de l’écosystème tech congolais

Restra Poaty

Le réseau international Congo Business Network et l’association 10 000 Codeurs ont signé un accord de partenariat pour travailler sur des projets communs afin de booster l’émergence de l’écosystème tech de la République démocratique du Congo.

« Nous sommes ravis de développer ce partenariat avec 10 000 Codeurs. Douglas Mbiandou apporte une vaste expérience dans la tech et un large réseau de contacts en Europe et en Afrique. Ce sont les expertises pointues dans le numérique et les relations solides dans le monde des affaires dont nous avons besoin pour construire un écosystème tech congolais de demain », a déclaré Noel K. Tshiani, fondateur de Congo Business Network et président de Agere Global, une société de conseil en investissement et stratégie commerciale basée à New York City. Il est également un ancien militaire de Corps des Marines des États-Unis d’Amérique, et détient trois diplômes de licence en sciences politiques, finance et marketing.

« Nous nous réjouissons d’avoir un interlocuteur de premier plan pour mettre notre réseau d’experts du numérique au service de l’économie congolaise. Noel K. Tshiani a su fédérer à travers ce réseau d’affaires international les start-ups tech à fort potentiel de la scène congolaise. Nos experts ont hâte de mettre leur expérience dans les métiers tels que le développement d’applications Web et mobile, le test, la cybersécurité, l’agilité, l’expérience utilisateur, le design thinking et le marketing digital, sans oublier les technologies du futur telles que la blockchain, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, la big data, les drones et la réalité augmentée au service de l’écosystème tech congolais », a affirmé de son côté Douglas Mbiandou, fondateur de 10 000 Codeurs et président de OBJIS, un centre de formation en informatique. Ingénieur de formation, il est Consultant Architecte technique et formateur en programmation d’applications avec la technologie Java, et possède 20 ans d’expérience dans les projets informatiques.

Membre du comité « Numérique pour l’éducation, l’employabilité et l’insertion professionnelle » de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), 10 000 Codeurs fédère un réseau de plus de 200 experts afin de former et insérer de 2015 à 2025 plus de 10 000 jeunes (18-35 ans) du continent africain dans les métiers du numérique, en vue de faire émerger une Afrique poumon de l’industrie mondiale du numérique.

Plus que des futurs professionnels du numérique, 10 000 Codeurs prépare les entrepreneurs et les leaders de demain car l’Afrique a besoin d’avoir une jeunesse décomplexée, consciente de son potentiel, possédant une intelligence émotionnelle et sociale, et maîtrisant les codes de l’entreprise.

De plus, 300 jeunes ont été accompagnés à ce jour au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Congo-Brazzaville et en Guinée vers le métier de développeur d’applications Web et mobile. Et 76 % des bénéficiaires ayant terminé le cursus de formation ont été insérés dans le marché du travail. À partir de 10000codeurs.com, les nombreux témoignages de bénéficiaires insérés attestent d’une approche pédagogique et technique répondant aux besoins des entreprises. Nabounou Diabi, aujourd’hui Développeuse Web et gérante de la filiale Ivoirienne d’une société canadienne ou Yann Banvi, aujourd’hui l’un des meilleurs Développeurs Mobile au Congo-Brazzaville, tels sont deux exemples de réussite du travail accompli par 10 000 Codeurs.

De même, 10 000 Codeurs veut contribuer à l’émergence d’entreprises tech africaines capables de concevoir, développer, déployer, maintenir et faire évoluer des solutions numériques bénéficiant des nouvelles technologies du futur. Des solutions répondant aux besoins du marché local comme du marché international. Cela ne peut se faire que si les équipes locales ont l’expertise pointue nécessaire.

Pour accompagner un volume d’apprenant plus important sans perte de qualité, 10 000 Codeurs collabore avec les centres de formations existants du continent déterminés à apporter à la jeunesse africaine un enseignement de qualité dans les métiers du numérique. La certification 10 000 Codeurs de ces centres de formation repose sur un respect strict de programmes de formation créés par ses communautés d’experts, d’une recommandation de kit pédagogique (cours et travaux pratiques), et un programme de formation de formateurs.

 Par ailleurs, Congo Business Network est un réseau d’affaires international des entrepreneurs congolais dont la mission est de connecter les entrepreneurs congolais afin de les propulser dans les médias pour parler de leurs parcours et leurs solutions dans les secteurs tels que la tech, l’agriculture, l’énergie, l’éducation et la santé.

Le réseau assiste également les entrepreneurs à trouver des partenaires commerciaux et des investisseurs privés et institutionnels dans la diaspora et au Congo pour booster la croissance et la réussite de start-ups congolaises. Parmi les start-ups tech majeures congolaises figurent Tinda, eMart.cd, MaxiCash, Eteyelo Services, Onboard, Muska, Ebutelo, Fly243.com et Mwinda Technologies.

Que ce soit dans la diaspora au Canada, aux États-Unis, en Europe, au Maroc, en Afrique du Sud ou même en République démocratique du Congo, Congo Business Network demeure le réseau d’affaires le plus suivi sur LinkedIn, le premier réseau social au monde pour les entrepreneurs, les chefs d’entreprise et des décideurs économiques majeurs. Ces abonnés comptent actuellement 15 650.

Ses membres évoluent dans les villes majeures dans la diaspora et en République démocratique du Congo : Hong Kong, New York, Boston, Paris, Luxembourg, Genève, Johannesburg, Lubumbashi, Goma et Kinshasa.

Avec une population de 92 millions d’habitants et 2,34 millions de kilomètres carrés, la République démocratique du Congo est le 4ème pays le plus peuplé d’Afrique, derrière le Nigeria (201), l’Ethiopie (109) et l’Egypte (100). Le Congo est, de même, le 2ème plus grand pays africain basé sur la superficie, après l’Algérie.

Source : Desk Eco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

23 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe bientôt reliés par un nouveau câble sous-marin baptisé 2Africa

Les sociétés China Mobile International, Facebook, MTN GlobalConnect, Orange, STC, Telecom Egypt, Vodafone et WIOCC annoncent, ce 14 février 2020, leur collaboration pour la construction d’un nouveau système sous-marin de fibre optique qui reliera 23 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe. Baptisée 2Africa, l’infrastructure télécoms qui a pour mission d’améliorer […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap