Le Congo a entamé le chantier d’interconnexion par fibre optique au Cameroun

Restra Poaty

Après une évaluation positive de la phase pilote du 27 juin au 1er juillet 2020, la construction de l’ensemble de la liaison par fibre optique Congo – Cameroun a officiellement été engagée le 8 août. Les travaux sont réalisés par China Communications Services International et Huawei.

Les travaux d’interconnexion par fibre optique de la République du Congo au Cameroun ont démarré. Ils ont été officiellement lancés le 8 août 2020 dans la localité de Ntam par Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, en présence de Mohamadou Saoudi, le secrétaire général du ministère camerounais des Postes et Télécommunications.

L’interconnexion du Congo au Cameroun prend sa source dans la localité congolaise d’Ouesso. C’est donc près de 347 km de fibre optique qui seront déployés jusqu’à la frontière avec le pays voisin, avec des points d’intersection à Paris, Biesse, Sembé, Souanké jusqu’à Ntam.

La construction de la liaison par fibre optique Congo – Cameroun est exécutée par les sociétés chinoises China Communications Services International (CCSI) et Huawei. La première, spécialisée dans la fourniture de services de télécommunications et de services intégrés de soutien aux télécommunications, s’occupe de la construction de l’infrastructure télécoms à haut débit. La seconde fournira les équipements de transmission du signal optique et d’énergie, selon le site adiac-congo.com.

Le lancement officiel des travaux intervient après l’évaluation positive des sites techniques et du tronçon pilote de ce projet télécoms du 27 juin au 1erjuillet 2020 par Michel Ngakala, le coordonnateur par intérim du projet Central Africa Backbone (CAB).

Source : Agenceecofin 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La société Huawei va construire son nouveau site à Brazzaville

Le géant mondial des technologies de l’information et de la télécommunication a obtenu un terrain (d’une superficie de 6364,68 m2) au port de Brazzaville, pour installer ses bureaux et équipements. Le futur siège de la société Huawei sera construit sur une partie du domaine appartenant à l’ex-ATC (Agence Transcongolaise des […]
Share via
Copy link
Powered by Social Snap