16 juin 2021

Start-up : Charlotte Dipanda investit dans le réseau social africain  « Dikalo » 

(Congo Digital) – La grande diva de la chanson camerounaise et africaine Charlotte Dipanda vient d’annoncer officiellement sur sa page Facebook, qu’elle a rejoint le projet Dikalo porté par le jeune entrepreneur Alain Ekambi comme investisseur. 

Créé depuis janvier 2018, la messagerie Dikalo est un produit de la start-up fondée par le camerounais Alain Ekambi et l’Ivoirien Daniel Angero. Axé sur l’interaction entre les Africains, Dikalo en langue Douala qui signifie « message » en français, met un accent particulier sur l’intimité de ses utilisateurs.  4 ans après sa création, ce réseau dont le nom est tiré de la culture africaine récolte des fruits de dur labeur de la part de ses milliers d’utilisateurs.    

En terme de réseaux sociaux, Dikalo est le premier réseau social africain qui propose un service de messagerie avec une valeur ajoutée mais aussi avec une identité africaine plus affirmée au niveau de la conception. Il est ultra sécurisé en permettant aux utilisateurs d’utiliser l’application sans avoir à insérer son numéro de téléphone ou son adresse mail et garantie l’ultra confidentialité des échanges entre utilisateurs. 

« Plateforme en pleine croissance, l’ascension de cette messagerie est remarquable. A l’heure actuelle Dikalo enregistre plus de 35.OOO comptes inscrits dont 17.500 utilisateurs connectés en moyenne par jour et plus de 35.000.000 de messages échangés entre ces derniers » .

Déclarait Daniel Angéro en 2020.  Actuellement le réseau social a déjà dépassé la barre des 120 000 utilisateurs. L’application est compatible avec les équipements Android et iOS, vous pouvez vous en procurer gratuitement sur les plateformes de téléchargement : App store et Google Play. A savoir sur les principaux utilisateurs selon le CEO

 « la plupart de nos utilisateurs viennent du Cameroun et de la Côte d’Ivoire. Notre objectif principal est de devenir numéro un partout. J’adorerais que nous soyons grands dans des pays comme l’Afrique du Sud, le Kenya, le Ghana, le Nigeria, le Rwanda, l’Algérie…Nous y arriverons ».

A titre de rappelle Alain Ekambi est un jeune développeur et entrepreneur camerounais résidant à Munich en Allemagne. Il est fondateur et CEO d’Ahomé Innovation Technologies et de Dikalo, est un jeune ambitieux qui rêve d’une Afrique plus belle et plus grande.  

Hier, Charlotte Dipanda qui n’est plus à présenter à annoncer rejoindre ce projet en qualité d’investisseur. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce que je rejoins le projet Dikalo en tant qu’investisseur. Fournir une plateforme Africaine de communication est ma vision de cette Afrique que nous voulons forte et fière. Très bientôt, nous aurons encore plus d’excellentes nouvelles, mais pour le moment, juste vous dire « welcom to the Dikalo Family. Much love ». En ces mots 

Cette annonce souffle un nouvel air à ce projet très prometteur. Le CEO et son équipe peuvent se féliciter du dur labeur qu’ils ont effectué depuis la création du réseau social jusqu’à ce jour, car ce nouveau partenariat fera sans doute avancer le projet, qui a un objectif très grand à atteindre. Avant que la nature de l’investissement soit révélée, le réseau social va déjà gagner en terme de notoriété et image au regard des millions de personnes qui suivent la star dans le monde. Aussi il est très louable de voir les africains s’unir autour de tel projet, un comportement assez rare dans le continent pourtant son émergence en dépend. Voir un entrepreneur et un artiste travailler de concert signal un réveil dans l’entreprenariat africain.  

Jeph Iloki (stagiaire) pour Congo Digital  

 

   

Partagez