29 juillet 2021

Le gouvernement congolais veut réaffirmer son identité numérique

(Congo Digital) – Conformément au décret n°2018-239 du 18 juin 2018 portant obligation aux administrations publiques de créer un portail web et dans le cadre de la promotion de l’identité numérique du Congo, il est porté à la connaissance des membres du gouvernement la mise en place d’une nomenclature des domaines internet institutionnels.

Il faut signaler d’emblée, que depuis la publication de ce décret, plusieurs administrations publiques et portefeuilles ministérielles disposent déjà d’un portail web officiel seulement certains sont très actifs et d’autres n’ont fait presque pas usage. Les plus actifs sont les sites du Ministères des finances, du budget et du portefeuille public, du Ministère de la communication est des médias, du ministère des postes, télécommunications et de l’économie numérique

 

L’identité numérique s’impose comme l’une des tendances technologiques les plus répandues mondialement. Pour un grand nombre d’acteurs publics et de citoyens, elle fait déjà partie de leur quotidien, et elle révolutionne la manière dont nous échangeons avec les institutions. C’est maintenant au tour du secteur public de se lancer dans l’aventure. 

Habituellement émise, elle a été règlementé par un système d’identification national. Une identité numérique sert à identifier une personne ou une institution en ligne ou hors ligne de manière formelle. Le « gouv.cg » est l’identité numérique du gouvernement congolais.

L’identité numérique représente « le cordon ombilical virtuel » qui relie en permanence les individus à leur vie publique et sociale. Celle-ci encourage la créativité locale et permet aux citoyens d’accéder à un large éventail de services. Elle assure ainsi, la cohérence entre tous les liens qui unissent les populations, leurs communautés et les pouvoirs publics en permettant des interactions directes. Il s’agit tout aussi d’une nouvelle forme de solidarité et de maillage social. En d’autres termes l’identité numérique devrait renforcer une relation de proximité et de confiance avec les citoyens. Ou qu’ils soient ils pourront s’informer sur les services des administrations publiques.

Sur le plan institutionnel, cette numérisation permet au gouvernement et aux administrations publiques d’établir une communication avec les cibles internes et externes en affirmant leur identité et en transmettant leurs valeurs propres. Outre, permet de développer l’image perçue des administrations publiques, aussi soigner leur réputation.      

Confrontés à une situation économique et social parfois tendue, le gouvernement est appelé inévitablement à la recherche de nouvelles opportunités pour une croissance harmonieuse et durable. 

Après ce décret nous croyons que le processus de numérisation des administrations publiques va s‘accélérer devant conduire plus tard à une numérisation effective des services des administrations publiques.

Jeph ILOKI, stagiaire pour Congo Digital  

    

Partagez