8 décembre 2021

Les paiements digitaux au coeur d’une conférence à Brazzaville

(Congo Digital) – Moyens de paiement digitaux en République du Congo : enjeux et perspectives, tel est le thème de la conférence-débat, organisée ce 04 novembre à l’hôtel Radisson Blu par DELOITTE, la dite conférence était patronnée par Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Couramment appelé « mobile money », les paiements digitaux sont devenus le moyen de transfert très utilisé, à mesure que le nombre d’utilisateurs s’accroît de manière exponentielles et avec un volume important de transaction chaque jour. Cette révolution numérique et économique suscite tant d’intérêt du côté des gouvernements, des entreprises privées et des particuliers. Ainsi, elle s’accompagne de plusieurs enjeux, perspectives et problématiques. 

 C’est sans doute l’importance de la tenue d’une telle conférence.         

Prenant la parole pour son mot de circonstance, le ministre Léon Juste IBOMBO a d’emblée rappelé les défis à relever pour assurer la transformation digitale de notre pays. A-t-il déclaré que « réduire un certain nombre de risques liés à l’utilisation du cash, comme le vol ou la perte d’argent ; ouvrir à la population l’éventail des services dédiés comme le transfert d’argent, le e-commerce, l’accès aux crédits et à l’épargne, voilà les défis à relever pour assurer la transformation entièrement digitale de notre pays ». Poursuivant son propos sur ce même volet, il reprécise que « en termes de défis à relever, il nous faut enlever les obstacles qui peuvent empêcher     l’inclusion numérique, à savoir le faible taux de bancarisation, la dominance des espèces, les coûts élevés de transactions, la faible connectivité, le temps de traitement des transactions ».

Ainsi, pour relever ces nombreux défis, l’une des solutions efficaces est de maximiser plus d’efforts dans les transferts digitaux du fait qu’actuellement l’essentiel des échanges monétaires meuvent vers les plateformes numériques, le téléphone mobile devient comme il le dit 

« un canal transactionnel, qui change complètement les modes distribution des services financiers en faveur des populations non desservies , et fait preuve de succès en matière de renforcement de l’inclusion en offrant un meilleur accès aux services financiers formels pour les populations pauvres souvent exclues du secteur traditionnel ».

Tous ces propos démontrent l’importance grandiose d’une telle conférence dont les conclusions doivent déboucher sur des recommandations pertinentes en vue d’assurer les meilleurs moyens de paiement digitaux. 

Jeph Iloki

Partagez